25/11/2007

* Collision entre une moto et une voiture de police: 2 morts

Val d'Oise: échauffourées après une collision mortelle entre une moto et une voiture de police
Fourgon de police devant un commissariat

Fourgon de police devant un commissariat




Deux personnes circulant sur une moto sont mortes en percutant une voiture de police, dimanche en fin d'après-midi à Villiers-le-Bel (Val d'Oise), ce qui a entraîné des incidents, notamment des feux de poubelle et des rassemblements de jeunes a-t-on appris de source policière.

La police n'a pas précisé l'âge des victimes qui, selon des témoins, étaient deux jeunes garçons.

La police n'a pas précisé non plus dans quelles circonstances s'est produit l'accident, mais a indiqué qu'il ne s'agissait pas d'une course-poursuite entre le véhicule et la moto.

L'accident s'est produit dans la ZAC dite de la Tolinette, un quartier sensible de Villiers-le-Bel, localité de banlieue à une vingtaine de km au nord de Paris.

Un habitant du quartier, joint par téléphone vers 18H30, a indiqué sous le couvert de l'anonymat, qu'"entre 50 et 100 jeunes brûlent actuellement des poubelles après avoir brûlé deux voitures".

"Il n'y a pas de forces de l'ordre. Quatre véhicules de police se sont déplacés, mais ils ont été aussitôt attaqués par les jeunes et ils sont repartis", a-t-il indiqué.

"Certains montent en ce moment sur les poteaux électriques pour briser les ampoules et plonger le quartier dans le noir", a-t-il encore ajouté.

"Les jeunes ont brûlé des voitures un peu partout et personne ne peut accéder au quartier", a indiqué un autre habitant, également joint sur son portable peu avant 19H00.

"Je suis devant les lieux de l'accident, rue du Pressoir. Il y a le feu partout. Les jeunes mettent le feu aux poubelles, aux voitures. La police ne rentre pas. Dès qu'elle rentre, les jeunes chargent, avec tout ce qu'ils peuvent trouver", a-t-il déclaré, en précisant que la voiture de police et la moto n'avaient pas encore été retirées.

Selon cet habitant, qui n'a pas souhaité que son nom soit cité, les deux victimes "étaient des garçons de 12-13 ans", "deux petits du quartier".

"On a essayé de les calmer (les jeunes, ndlr), mais vous savez, un enfant de 12 ans qui meurt...", a-t-il ajouté.





© 2007 AFP

1 commentaire:

Carveur. a dit…

La colère de jeunes ne serrait'-elle pas provoquée par l'impunité de la police…

L'inspecteur Monk dirait, tout est clair, la voiture de Police à fortement accéléré pour intercepter ces deux jeunes, pensant leurs couper la route, et les jeunes ont accélérer pour réussir à passer devant…
La suite, on la connait, mais jamais la police ne reconnaitra une erreur d'appréciation possible du conducteur de la voiture, et pour déplacer le débat, se concentrent sur la recherche des casseurs…

Les jeunes savent très bien qu'on les manipule, leurs colères et justifiées c'est l'expression de leurs ras-le-bol de cette impunité.

Le chauffeur de la voiture à peut-être fait une erreur, les jeunes aussi, mais nier l'évidence n'a jamais résolut un problème.

Mais ce n'est que mon avis…



systaime shaman numerique

systaime,french trash touch,video,art,web,fun,vj,remix,sound,systaime